PRESS

 

 

13 courses, 264 bolides et une vingtaine de Belges pour un max de spectacle

 

Après quelques années un peu plus creuses, le Spa Euro Race reprend du poil de la bête et présente cette année une très belle affiche avec un plateau à la fois riche et varié.

 

Pour la 28ème édition, SER verra en effet monter en piste six séries différentes pour un total de treize courses et de plus de dix heures de spectacle animé par non moins de 264 voitures et plus de 350 pilotes.

 

Monoplaces, Coupe de Promotion, prototypes, Silhouette, GT, Tourisme et même quelques historiques comme une Porsche 935, il y en aura vraiment pour tous les goûts.

 

Commençons par les plus fidèles des fidèles, le Supercar Challenge de nos amis néerlandais présents pour la dix-septième fois. Un Belcar à la sauce hollandaise désormais scindé en deux pelotons avec d’un côté les Cup et Tourisme et de l’autre les prototypes, grosses GT et autres Silhouettes ou Trans-Am.

 

Cinquante-quatre voitures sont annoncées dans les plus petites divisions avec neuf pilotes belges parmi lesquels Ward Sluys (M4 Silhouette), Steve Vanbellingen étrennant une nouvelle Porsche 991 Cup, Patrick Lamster (991 Cup) ou encore Rik Renmans (BMW GTR).

 

Dans le GT&Prototypes Challenge, on retrouve 27 autos dont une quinzaine de différentes avec des protos Norma (avec la Deldiche de Joosen-De Cock encore en pole dimanche dernier à Zolder), Ginetta, Ligier, Wolf, Oreca ou Radical, des originales Praga, Puma X RT, Mosler, une Mercedes, des Porsche, une M4 Silhouette, une Marcos ou encore deux Renault RS01 et les deux Trans-Am Howe au volant de l’une desquelles on devrait retrouver les Van de Poele père et fils.

 

Autre mélange des genres protos et GT venu cette fois d’Angleterre avec la LMP3 et GT Cup Henderson, soit un plateau de 37 bolides emmené par une dizaine de Ligier JSP3 comprenant aussi des McLaren, Lamborghini, Aston Martin, Porsche et Ferrari GT3 ou GT4.

 

Non moins de septante concurrents figurent sur la liste de l’ACNN, une sorte de BGDC néerlandais mêlant les voitures de l’ex-DTC, de la BMW Ooperon Cup, de la Zilhouette Cup et de la Porsche Cup Racing. A découvrir.

 

Cela risque de chahuter comme à l’habitude beaucoup aussi lors des deux manches de la Clio Cup France et Central Europe réunissant un plateau de 59 « bombinettes » avec de sacrés spécialistes des Coupes de Promotion comme Sebastiaan Bleekemolen ou notre compatriote Stephan Polderman. La Clio Cup constitue toujours un des clous du show avec d’intenses batailles portières contre portières.

 

Enfin, on restera dans le giron du losange avec les dix-sept jeunes loups de la FFSA Academy. Des formules 4 version 2017 qui devraient tourner en dessous des deux minutes trente avec la découverte de certains talents de demain issus de huit pays différents. Parmi eux deux Belges rêvent de briller devant leur public : l’Anversois Amaury Cordeel et le Bruxellois Ugo de Wilde qui, à 14 ans et demi, est le plus jeune pilote de monoplace au monde cette année.

 

Après les essais libres et qualificatifs ce vendredi et samedi matin, la première course est programmée samedi 10 juin à 10h55. Et le spectacle, gratuit (5 euros pour les paddocks) et que la météo annonce ensoleillé, se clôturera dimanche sur le coup de 17h45 ce qui laissera le temps aux fans de rentrer chez eux pour regarder le GP du Canada de F1.